Comment entretenir son parasol ?

parasols-pubicitaires

Quand on investit dans un parasol de qualité, c’est dans l’espoir de l’utiliser le plus longtemps possible, qu’il puisse résister aux intempéries, et à sa conservation pendant l’hiver. Dans les deux cas, il fait face à l’humidité et à d’éventuelles moisissures. La toile du parasol et le mât s’usent naturellement, et s’il est envisageable de les remplacer, nul besoin d’en changer. Il suffit de suivre quelques conseils pour assurer sa protection et nous allons vous expliquer comment entretenir votre parasol excentré ou droit.

Nettoyer son parasol, premier geste pour un entretien accompli

Nettoyer la toile

Suivez les étapes que nous allons mentionner et qui s’appliquent à la majorité des toiles de parasol.

Tout d’abord, il convient de commencer par un nettoyage à sec. Il faudra retirer la toile du parasol de ses armatures, et l’étendre sur une surface plate et propre dans votre jardin (gare aux cailloux qui pourraient la déchirer). Ensuite avec une brosse à poils durs, vous pouvez balayer votre tissu pour enlever les parasites mineurs, comme les toiles d’araignées, la poussière, des feuilles séchées, etc. S’il n’y a pas de taches, cette étape suffira. 

Pour éliminer les salissures, vous pouvez diluer 6 cuillères à café de cristaux de soude dans 1 litre d’eau chaude (à moins de 40°), le répandre sur les taches en question et le laisser agir 15 minutes. Puis, brosser les taches sur lesquelles vous avez appliqué la solution et laver le reste à l’aide d’un savon doux et d’eau tiède. 

Pour finir, rincer à l’eau claire. Que ce soit un parasol droit ou un parasol déporté, sa toile devrait être comme neuve. N’oubliez pas de la retendre sur ses armatures et de bien la laisser sécher complètement en plein air, car l’humidité est son pire ennemi ! 

 

Nettoyer le mât

Le lavage du mât de votre parasol dépend de sa matière. S’il est en bois, il est préférable de lui administrer un traitement spécial en fonction de son essence une ou deux fois par an. S’il est en acier, un produit antirouille demeurera nécessaire pour le préserver. Pour le nettoyer, de l’eau neutre ou avec un savon doux suffit. Choisissez une éponge pour le bois afin de ne pas l’abîmer. 

 

Nettoyer le pied

Parmi les pièces détachées de votre parasol, il y a le pied. Il peut être en plastique ou en pierre. Pour ceux en plastique, vous détenez le choix : du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, ou de l’eau savonneuse se montreront efficaces pour le débarrasser de toutes ses taches, à l’aide d’une brosse ou d’une éponge. 

Pour les pieds en pierre, que ce soient du marbre, du granit, ou du calcaire, vous pouvez utiliser du vinaigre dilué dans de l’eau, ou de l’eau avec quelques gouttes de javel. Faites attention à bien protéger vos mains par des gants lors du lavage. Pour certains minéraux, l’entretien reste très spécifique, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de votre fabricant pour éviter d’altérer la pierre.

Une fois que vous avez nettoyé votre parasol professionnel ou de particulier, il convient de s’assurer de sa préservation. Il est plus facile de le soigner régulièrement en brossant sa toile, surveiller le mât et le pied que de devoir entamer tout un processus de nettoyage.

parasol-rectangulaire-droit

Protéger son parasol, c’est préparer sa longévité

Le principe « il vaut mieux prévenir que guérir » s’applique très bien ici. Pour éviter de devoir changer la toile de votre parasol, il faut prendre les devants et la protéger. Quelques conseils simples et efficaces vous permettront de garder votre parasol déporté dans un bon état au fil du temps.

 

Bien imperméabiliser son parasol

Que ce soit un parasol excentré ou un parasol droit, certaines toiles apparaissent plus résistantes et étanches que d’autres. Il est tout de même conseillé de préserver la toile avec un actif imperméabilisant en début de saison, ou après le séchage d’un grand nettoyage, afin que l’eau ne s’incruste pas dans le tissu. Il existe quatre principaux moyens pour imperméabiliser : de la laque pour cheveux, du silicate de potasse, de la pierre d’alun, ou un produit antitache et imperméabilisant spécialisés dans la protection des parasols. 

Un traitement contre les moisissures peut aussi demeurer utile, même s’il est très important de ne pas ranger un parasol humide, nous ne sommes jamais trop prudents.

 

Ranger son parasol au bon endroit

Pour anticiper la présence de l’humidité, il est fortement recommandé de ne pas ranger n’importe comment son parasol dans son cabanon de jardin. D’abord, il faudra utiliser une housse de protection adaptée au parasol droit ou au parasol déporté, comme une bâche hermétique. Elle empêche l’infiltration de l’humidité, mais vous épargnera aussi un gros nettoyage en le préservant de la poussière. Quand vous déciderez de le ranger pour la saison, assurez-vous qu’il reste bien sec, sinon ces précautions apparaîtront inefficaces. 

Il convient également de faire attention à bien choisir l’endroit où renfermer son parasol de terrasse, en optant pour un lieu à l’abri du froid et des intempéries. Un garage très étanche et le grenier seront beaucoup plus adaptés que la cave ou un gîte de jardin. Essayez de ne pas l’allonger par terre, et de le laisser sur son pied pour éviter que des insectes se glissent dans la toile pour rester au chaud, cela pourrait apporter de mauvaises surprises à l’ouverture.

 

Quelques erreurs à éviter pour réussir l’entretien de votre parasol

  • Utiliser des produits corrosifs. Comme les parasols droits et les parasols excentrés sont employés à l’extérieur, on pense souvent qu’ils nécessitent des traitements détergents pour retirer les taches ou éliminer la moisissure. Mais la toile du parasol demeure fragile, recourir à de l’ammoniaque ou des solvants ne feront que l’abîmer, même du karcher pourrait déchirer le tissu. Il est préférable de se référer aux techniques de nettoyage vues précédemment. 

  • Réaliser des lavages trop fréquents. Ce serait inutile et userait prématurément la toile de votre parasol. Vous pouvez le dépoussiérer, sans avoir à le récurer en profondeur. Grâce aux mesures de préservation que vous aurez prises, un nettoyage par an restera amplement suffisant.

  • Passer une toile avec un traitement anti-UV à la machine. Les toiles anti-UV sont en acrylique, et même avec un lavage à basse température, cela risquerait d’endommager le tissu, son effet protecteur, mais aussi de le rétrécir. 

  • Fermer le parasol alors qu’il est humide. Comme nous l’avons vu, la bonne conservation du parasol droit ou du parasol excentré repose sur un tissu bien sec. Il doit l’être impérativement avant d’être rangé, ou les moisissures pourraient proliférer. 

  • Stocker le parasol dans un sac plastique. Cela favoriserait un risque de condensation et l’apparition de moisissures. Il faut une bâche hermétique et adaptée, la majorité est en polyester imperméable.

  • Changer de parasol sans raison. Les parasols excentrés et fixes sont conçus pour résister, et si le nettoyage ne suffit pas, ou que la toile, le mât ou le pied se détériorent, on peut parfaitement renouveler les pièces. Il existe des toiles de remplacement, ou des toiles de rechange, sans avoir besoin de modifier toute la structure

Nous espérons qu’avec ce guide pour entretenir votre parasol, il vous sera plus simple de le conserver — presque — comme au jour de votre achat.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,